La révolution silencieuse

LA FRONTIÈRE ENTRE SON ET BRUIT N’EST PAS TOUJOURS ÉVIDENTE. NOUS NE SOMMES PAS TOUS GÊNÉS, STRESSÉS OU FATIGUÉS PAR LES MÊMES CHOSES, ET CES SENSATIONS SONT ÉGALEMENT CONDITIONNÉES PAR NOTRE HUMEUR DU JOUR. IL EST DONC AUTANT PLUS IMPORTANT DE NE PAS PASSER SOUS SILENCE LA FAÇON DONT NOUS PERCEVONS LES BAVARDAGES, LES RIRES ET LES MURMURES SUR NOTRE LIEU DE TRAVAIL. IL FAUT PARLER DES PERTURBATIONS SONORES.

il faut qu'on parle du son

LISBETH FORSBERG, responsable de l’acoustique et de la certification environnementale chez Kinnarps, considère que l’« ergonomie acoustique » est un domaine relativement négligé, sur nos lieux de travail, mais également dans la société en général. Des efforts monu-mentaux ont été déployés au niveau de l’architecture et de la décoration d’intérieur, mais il arrive que l’expérience globale soit gâchée par un environnement acoustique désagréable dont l’on a fait abstraction.

« L’acoustique est un domaine extrêmement complexe. Premièrement, il touche à la physique de pointe. Deuxièmement, n’étant ni palpable ni visible, le son s’oublie facilement. De ce fait, la plupart des gens ne se penchent pas sur leur environnement acoustique, bien qu’il soit établi que le bruit affecte notre santé, notre bien-être et nos performances.

Kinnarps a été l’une des premières sociétés à s’intéresser à l’ergonomie acoustique, mesurant celui-ci sur le lieu de travail dans le but de pouvoir créer des environnements acoustiques plus accueillants. Ce domaine s’est largement développé au cours des années 90. Ces  dernières années, la sensibilisation à l’impact des nuisances sonores s’est considérablement accrue.

" L’acoustique est un domaine extrêmement complexe. Premièrement, il touche à la physique de pointe. Deuxièmement, n’étant ni palpable ni visible, le son s’oublie facilement. De ce fait, la plupart des gens ne se penchent pas sur leur environnement acoustique, bien qu’il soit établi que le bruit affecte notre santé, notre bien-être et nos performances."

Lisbeth Forsberg, Kinnarps Sweden

« La plupart des gens ne se penchent pas sur leur environnement acoustique, bien qu’il soit établi que le bruit affecte notre santé, notre bien-être et nos performances. »

 

le développement technologique a placé l'environnement acoustique au coeur du débat

« J’ai l’impression que le développement technologique, qui s’est traduit par un travail plus souple et dans un espace plus ouvert, a placé l’environnement acoustique au centre des débats. Chez Kinnarps, nous avons mis au point, conjointement avec nos collègues du secteur, des normes communes de mesure de  l’isolation phonique pour nos produits. »

Lisbeth Forsberg souligne que la législation cadre bien les bruits dangereux pour l’acuité auditive, mais les limites sont plus vagues pour ceux qui sont « seulement » fatigants.

tous les sons ne sont pas du bruit

« Nous savons que le bruit affecte grandement nos performances et  qu’il peut causer stress, maux de tête et problèmes de concentration, mais aussi douleurs physiques aux épaules et au cou. Malgré cela, il est  inévitable sur le lieu de travail. Et lorsqu’il prend la forme d’une discussion entre collègues, de rires ou de musique, l’on voit sa facette positive. Un silence monacal n’est pas forcément mieux. Tous les sons ne sont pas des bruits. En fait, nous recherchons même certains sons que nous devons entendre dans toute leur force. »

Le bruit en bref

POURQUOI LE BRUIT ME DÉRANGE-T-IL DAVANTAGE CERTAINS JOURS ?

La sensibilité aux sons est personnelle et peut changer d’un jour à l’autre, suivant notre état de fatigue ou de stress et d’autres facteurs. Lorsque vous devez effectuer une tâche exigeant un haut niveau de concentra-tion, le moindre bruit risque de vous importuner.

EN QUOI LES BRUITS GÊNANTS M’AFFECTENT-ILS ?

Ils influent sur votre santé et sur vos performances. lls peuvent causer stress, maux de tête et problèmes de concentration, mais aussi douleurs physiques aux épaules et au cou.

QUE PUIS-JE FAIRE À MON NIVEAU POUR AMÉLIORER L’ENVIRONNEMENT ACOUSTIQUE ?

Soyez plus discret au téléphone ; votre interlocuteur vous entendra de toute façon. Si vous prévoyez une longue discussion, isolez-vous. Observez comment vos collègues perçoivent l’environnement acoustique et prenez-en note. Tournez-vous vers la personne avec laquelle vous discutez pour qu’elle vous entende mieux.

LES BRUITS DE L’IMPRIMANTE ET DE L’ASCENSEUR ME DÉRANGENT. QUE PUIS-JE FAIRE ?

Vous pouvez proposer que les espaces très bruyants soient isolés. Tout le monde appréciera. Et, dans les « open spaces », l’installation de panneaux acoustiques aidera en outre à diviser l’espace de travail.

QUEL EFFET CERTAINES MATIÈRES ONT-ELLES SUR LE BRUIT ?

Les matières douces et poreuses utilisées pour les rideaux, les meubles recouverts de tissu et les tapis absorbent le son. En revanche, les surfaces dures comme les planchers en bois le réverbèrent. Ainsi, dans une pièce avec du parquet, les sons sont plus forts et peuvent résonner.

”Je préconise de démarrer systématiquement avec un aménagement de base, puis de le réarranger une fois que les lieux sont occupés. Ce n'est en effet qu'à ce moment-là que vous pouvez vous rendre compte de l'ambiance sonore. Les panneaux acoustiques présentent un second avantage, outre leur capacité à absorber le bruit, puisqu'ils apportent une certaine modularité au lieu de travail et une adaptabilité aux configurations.”

Lisbeth Forsberg, Kinnarps Sweden

Faire taire le bruit

Isoler les machines et les espaces bruyants, où l’on entend comme un bourdonnement ou avec un niveau sonore légèrement supérieur à la normale (imprimantes, ascenseurs, zones de passage, cantines et espaces d’accueil) est capital. Les panneaux acoustiques entre les espaces de travail amortissent le son dans les « open spaces » tout en préservant les bienfaits d’une plus grande proximité et d’une communication intensifiée. De plus, les pièces séparées pour des réunions courtes ou longues contribuent à un meilleur environnement acoustique.

« Vous pouvez aussi être plus attentif à votre comportement. Si vous prévoyez une conversation téléphonique interminable, isolez-vous pour ne pas déranger vos collègues. Et souvenez-vous qu’au téléphone, nous sommes portés à hausser le ton. Une conversation discrète est toujours appréciable », renchérit Forsberg.

tout commence par la sensibilisation

L’environnement acoustique est complètement ajustable. Encore faut-il que nous en ayons conscience et que nous sachions en quoi il nous affecte. Idéalement, l’architecte du bâtiment l’aura conçu en puisant dans ses connaissances en acoustique et aura anticipé le paysage sonore.

« J’ai fait l’expérience d’une variété d’environnements pour lesquels l’acoustique avait été totalement ignorée au stade de la construction, et il peut se révéler ardu de redresser la barre par la suite. D’où l’importance de sensibiliser aux aspects acoustiques et à leur incidence sur notre vie professionnelle », proclame Lisbeth Forsberg. Puis elle ajoute :
« Nous recevons des signaux qui font penser que la situation évolue dans le bon sens. Une révolution silencieuse a tout l’air d’être en marche. »

Produits connexes